Consoude et ses constituants - B-actif

Le glossaire sur la consoude : le dictionnaire de la consoude pour les jardiniers (N-P)

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

N
Naturel : Avec la consoude vous jardinez au naturel sans utilisation de produits chimiques.

O

ortie-consoude

Odeur : le purin de consoude doit être fabriqué au fond du jardin compte tenu de son odeur désagréable.

Oligoéléments : La consoude contient beaucoup d’oligoéléments. L’oligoélément le plus utile pour le jardinier c’est le bore.

Orecchia d'asino : surnom italien de la consoude = oreille d’âne en italien

Oreille d’âne : les feuilles de consoude ressemblent aux Oreilles d’âne d’où cette appellation populaire.

Ortie : la consoude, comme l’ortie, est une des plantes amies du jardinier. L’ortie peut (doit) être utilisée pour la croissance des plantes et la consoude pour la floraison et la fructification. Ces 2 plantes ne sont absolument pas concurrentes mais complémentaires.

P

Pérenne : la consoude est une plante pérenne (vivace) c'est-à-dire que si vous l’implantez dans votre jardin elle sera encore là dans 20 ans.

Pétrole vert : La consoude produit beaucoup de matières vertes par hectare, jusqu’à 500 tonnes (biomasse), il n’est pas inenvisageable de l’utiliser à l’avenir pour produire de l’énergie par méthanisation.

Pigweed : La consoude est parfois appelée pigweed en anglais. En réalité cette appellation est utilisée pour de nombreuses plantes appréciées par les porcs. C’est le cas de l’amarante par exemple. En Breton le rumex est appelé le choux du cochon (kaol moc’h), parce que le cochon raffole de cette mauvaise herbe.


Plantation de la consoude : Les boutures de consoude se plantent à 60 centimètres sur 60. Attention ne plantez pas les boutures trop profondément : 5 à 7 centimètres c’est l’optimum. Pour avoir le maximum d’informations sur la plantation de la consoude cliquez ici.

Plantation : utilisation de la consoude lors de vos plantations. Mettez des feuilles de consoude dans vos trous de plantation. Cette technique est valable pour les tomates, les courgettes, les pommes de terre …. et bien sur pour tous les arbres et arbustes.

Plante engrais : La consoude est souvent appelée la plante engrais. C’est aussi parfois le nom utilisé pour désigner l’ortie. L’objectif de nourrir des plantes par des plantes est une des bases de la philosophie de B-actif.
La consoude possède des racines charnues qui pénètrent profondément dans la terre (jusqu'à 2 m) et peuvent ainsi puiser des éléments nutritifs inaccessibles pour d’autres plantes.

Plante médicinale : La consoude est considérée comme une plante médicinale depuis plusieurs millénaires ; incroyable ! Sa composition est aussi incroyable !

Plante mellifère : La consoude est reconnue comme plante mellifère. Les abeilles adorent la consoude et le miel de consoude est excellent !

Plants de consoude : 10 plants de consoude dans un jardin peuvent suffire à fertiliser l’ensemble. Plantez 10 pieds de consoude c’est une solution facile, rapide, peu coûteuse pour devenir un jardinier économe et respectueux de l’environnement.

Pline l’ancien : écrivait il y a des siècles que la consoude bouillie permettait de « souder » des plaies.

Potasse : La consoude contient beaucoup de potasse, avec des teneurs d’ailleurs différentes suivant les espèces. Ceci étant dit la potasse si elle est importante n’est pas le seul constituant important de la consoude, loin de là.

Prickly comfrey : consoude hérissée

Produits chimiques : Les chiffres peuvent paraître étonnant et pourtant c’est vrai : les jardiniers amateurs consomment, en moyenne, beaucoup plus de produits chimiques par unité de surface.que les agriculteurs. L’implantation de consoude dans les jardins peut permettre d’inverser cette tendance.

Protéine : Les protéines sont indispensables dans la nourriture des humains et de tous les animaux. Les principales sources de protéines végétales utilisées actuellement dans l’alimentation des animaux sont le soja et la luzerne (il y a aussi bien sur le pois fourrager, le coton, l’arachide, le colza, le tournesol, etc…). Dans certains pays les protéines végétales sont rares et l’alimentation des animaux est parfois déséquilibrée. La consoude est la plante qui peut produire le plus de protéines à l’hectare, beaucoup plus que le soja, la luzerne ou le pois fourrager. Henry Doubleday avait espéré nourrir le monde (et supprimer la malnutrition) grâce au développement des cultures de consoude. C’est un objectif qui, encore actuellement, n’est pas « farfelu » pour certains pays africains. La consoude est équilibrée en acides aminés, la consoude associée au manioc constitue un aliment complet.

Purin de consoude : La fabrication du purin de consoude est à la portée de tout un chacun. Si vous ne supportez pas l’odeur, effectivement désagréable, utiliser le tonique de consoude de B-actif.

Pyrrolizidines : La consoude (en particulier la racine), contient des pyrrolizidines. La consommation régulière de consoude en tant qu’aliment est donc déconseillée.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z